X
Restons en contact
ESUPCOM répond à toutes vos questions
En savoir plus
Workshop Artichaut Records
Un workshop sous le signe du hip-hop sur le campus de Paris-Montrouge

Les étudiants ont eu la chance de travailler pour le collectif hip-hop Artichaut Records


Un workshop sous le signe du hip-hop sur le campus de Paris-Montrouge

Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques mots sur cet annonceur peu commun. Artichaut Records est un collectif et un media hip-hop créé en 2016 par Léo Thomelet et Théo Tardy. Leur volonté ? « Faire collaborer cette culture [hip-hop] avec ses multiples origines bien souvent délaissées ».

Un projet qui s’annonce d’emblée intéressant, où rentrent en ligne de compte trois axes de développement pour les étudiants : le label musical, le média et la partie événementielle nécessaire à la notoriété du collectif.

Quels sont les enjeux du workshop ?

La problématique posée aux étudiants du Mastère professionnel Marketing & Communication d’ESUPCOM était simple : travailler la notoriété d’Artichaut Records en communiquant plus et mieux, afin d’en faire un acteur visible de la scène urbaine.

Certes simple à comprendre, mais plus complexe à réaliser. Ce workshop a donc demandé un véritable travail de réflexion afin d’élaborer une stratégie pertinente et réaliste.

« Ce qui est difficile dans ce Workshop, c’est qu’on est conscient qu’en Mastère on nous demande une dimension beaucoup plus stratégique qu’avant, et jusqu’où on doit aller c’est ça qui est difficile à jauger. » Caroline

La demande réelle de l’annonceur a poussé les étudiants à adopter une posture professionnelle et produire des recommandations opérationnelles afin de répondre aux objectifs concrets.

etudiants artichaut records    en plein workshop    workshop artichaut records etudiants

Leurs missions

  • Proposer des axes de clarification du positionnement d’Artichaut Records et son offre ;
  • Etablir un dispositif permettant la récupération des datas;
  • Augmenter la fan base de 50% en 6 mois;
  • Préparer la soirée des un an;
  • Le tout avec un budget limité.

« Le sujet était intéressant mais le budget était un peu serré donc a du être inventif et débrouillard. » Arthur

Le rendu

Les étudiants ont finalisé leur projet sous la forme d’un dossier complet et d’une présentation synthétique d’une dizaine de slides.

Un double exercice qui les a plongés au cœur de la réalité du métier de communicant(e), qui s’est traduit par une belle réussite. Merci à Artichaut Records pour leur confiance et bravo aux étudiants.

Rendez-vous le 7 décembre pour les soutenances !

Esupcom