X
Restons en contact
ESUPCOM répond à toutes vos questions
En savoir plus
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims Esupcom'
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims

Article sur Esupcom’ Reims dans l’Union du 27 mai 2019.


Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims

Baptisé « Esup’Cool Party », cet événement (ré)créatif a été mis sur pied par des étudiantes de l’école ESUPCOM’. Il aura lieu mercredi.

L'UNION 27 mai 2019 - Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims

Créée il y a cinq ans et installée rue de la Justice, dans d’anciens bâtiments du champagne Mumm, l’école Esupcom’ organise, ce mercredi, une journée Portes Ouvertes assez innovante. L’école supérieure privée, qui enseigne à 158 étudiants les métiers de la communication, du marketing, de l’événementiel, du digital et du design graphique, accueillera les bachelors et étudiants avec deux événements au programme.

Une « piscine » et des jeux

A partir de 14 heures, bienvenue à la « piscine » : « C’est un concept d’immersion dans nos formations, qui seront présentées aux futurs étudiants », explique Frédéric Ringeval, coordinateur pédagogique à Esupcom’ Reims. Après, avoir plongé dans le bain de la com’, place à un brief donné par une des marques partenaires de l’école, en l’occurrence Coca-Cola.

A 17 heures, le second temps fort de la journée commencera : un barbecue, accompagné d’une dizaine de jeux.

Baptisé « Esup’Coll Party », cet événement (ré) créatif a été mis sur pied par des étudiantes de l’école. Il est gratuit et ouvert à tous, sur réservation au 03 26 86 64 64.

Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims
Portes ouvertes d’un genre décalé dans une école supérieure de Reims

Esupcom