workshop esupcom
Interview avec le groupe Seven, finaliste parisien du workshop

Interview avec le groupe Seven, finaliste parisien du workshop

Nous avons pris quelques minutes pour poser 3 questions à l’un des groupes sélectionnés pour la grande finale Esupcom ! Rencontre avec Julien, Lionel et Alexandre dont les parcours atypiques semblent leur avoir donné une force supplémentaire pour cet exercice difficile.

En effet, les trois comparses ont chacun un parcours singulier qui les ont pourtant tous ramené à leur passion : la communication. L’un a fait des études en management du sport, un autre a intégré Esupcom après un BTS Transport et Prestations Logistiques et le 3ème était musicien et ingénieur du son.

Qu’avez-vous pensé du workshop globalement ?

C’était intense, c’était intéressant même si les briefs a priori ne nous avaient pas chauffé, mais au final ça s’est bien passé, je pense qu’on s’est pas trop mal débrouillé !

On s’en est globalement bien sorti, on est content d’être là, et on est aussi très intéressé de voir ce qui a été produit par les autres. C’est intéressant de voir que les 3 groupes (les finalistes), on est parti dans des directions totalement différentes et c’est ça aussi qui fait le charme du workshop.

Pour ma part c’était mon premier workshop donc c’était très intense et on avait des supers Managers qui nous ont bien encadré donc ça c’est super bien passé. C’était un très bon travail d’équipe qui nous permet, au final, d’avoir un bon résultat.

Quel a été votre plus gros défi ?

En tant que Manager, c’était de prendre le lead et d’évaluer les forces en présence, de dispatcher le travail, et de motiver tout le monde, même si on avait un bon groupe. En entreprise, étant donné qu’on débute, on n’a pas toujours ce genre de responsabilités, donc découvrir ce monde du management. Ensuite, ç’a été de bien comprendre les briefs et d’essayer de mettre en avant des contenus qui ne nous parlaient pas forcément alors qu’on était censé être la cible.

Si vous deviez mettre une note sur 20 au workshop ?

Je mettrais 14, c’est bien sur l’organisation, mais les sujets auraient pu être plus poussés.

Je mettrais 16-17, déjà pour l’organisation et même si les sujets ne nous ont pas forcément parlé au départ, les annonceurs c’étaient quand même du lourd.

Moi je mettrai 15, j’ai trouvé que le temps était vraiment court pour réaliser ça, sinon l’organisation et le reste ça s’est super bien passé.

Une belle moyenne de 15/20 !

Retrouvez également l’interview du groupe Kulo et de Nicolas Olive, formateur à Esupcom Paris !

Esupcom